À propos

Avant de devenir mère, je croyais, comme plusieurs, que je savais tout et que j'avais réponse à tout. Je ne comprenais pas comment quelqu'un pouvait être en dépression : relève tes manches pis fonce, ce n'est pas si compliqué que ça! Tu sais, la fille forte de caractère qui s'en laisse pas imposer par personne et qui ne comprend pas comment on peut vivre sa vie autrement. Ouin! Disons que j'en avais beaucoup à apprendre. Tout a commencé à ma première grossesse avec les milliers d'avis et conseils qui se contredisent autant que des politiciens. Peu importe ce que tu fais, il va toujours y avoir quelqu'un pour te dire qu'une nouvelle étude a démontré que ce que tu fais est terriblement nocif pour la vie du petit être que tu portes et que tu devrais vraiment faire attention. Ce genre de commentaire n'attend pas l'autre, et par le temps que tu donnes naissance t'as remis tes capacités de mère en question plus de fois que tu n'aurais pu l'imaginer. Le pire à travers tout ça, c'est qu'être une bonne mère ce n'est pas compliqué. Ce qui est compliqué, voir impossible, et qui nous fait perdre le Nord c'est d'être une mère parfaite selon les standards du politiquement correct dont nous bombardent les médias sociaux. Mais ça, je ne le savais pas quand mon trésor est venu au monde. Je ne savais pas que la mère parfaite n'existait pas et que je ne pouvais pas y arriver toute seule. Je ne pouvais pas savoir, du jour au lendemain, sans aucune expérience, comment être une mère et assurer la survie d'un autre être humain. Eh bien, cette idéologie que je m'étais fait de la mère que j'étais supposée être et du bébé qu'on décrit dans les livres que je croyais avoir ont fini par me rendre malade, physiquement et mentalement malade. La fille forte elle n'existait plus, elle avait complètement disparu. Le fameux «Remonte tes manches pis fonce!» était soudainement pas si simple que ça. Le corps et la tête ne suivaient plus sans que je comprennes vraiment pourquoi. Avec le temps, et beaucoup de repos, j'ai fini par retrouver la personne que je suis : une fille forte de caractère qui comprend maintenant que la dépression n'est pas un choix, qu'être une mère ne s'append pas du jour au lendemain et que les bébés ne sont jamais totalement comme dans les livres. C'est pourquoi j'ai décidé de lancer ce blogue! Pour rappeler à tous et à toutes que vous êtes des personnes extraordinaires parce que, malgré tout, vous donnez tout ce que vous pouvez du matin jusqu'au soir et la nuit aussi. Le 100% ça n'existe pas, simplement parce que chaque journée est différente et les circonstances de la vie ne sont jamais à leur plein potentiel. Faire de son mieux pour être heureux est vraiment tout ce qui compte. Ne l'oublie jamais.

Partager via un média social